Imprimer

Monter / Démonter un pneu agricole

Etape par étape, découvrez comment monter et démonter un pneu correctement

Les opérations de démontage et de montage peuvent présenter des risques, elles doivent être effectuées par un professionnel formé et qualifié, utilisant des outils et des modes opératoires appropriés.

Ne jamais confier cette opération à un apprenti seul ; si ces opérations sont effectuées par plusieurs personnes dans le cas de montage de pneus Grand Volume, s’assurer qu’une personne au moins soit présente durant toutes les opérations.

Utiliser un circuit d’air comprimé équipé d’un limiteur de pression.

Le non-respect de ces consignes et de ces modes opératoires peut donner lieu à un montage incorrect du pneu sur la jante et provoquer l’éclatement du pneu, risquant d’entraîner des blessures corporelles graves, voire mortelles.

Démontage du pneu de la jante

1) Ne jamais essayer de décoller d’une jante, les talons d’un pneu gonflé.

2) Enlever impérativement le mécanisme intérieur de la valve.

  • s’assurer que le pneu est complètement dégonflé, avant de procéder au démontage,
  • ne pas utiliser d’outil susceptible de détériorer les flancs ou les talons de l’enveloppe,
  • décoller les talons à partir des encoches de démontage lorsque le pneu en est pourvu,
  • pour faciliter le démontage et protéger les talons, en particulier lors d’une crevaison, lubrifier les sièges de jante et les talons du pneu, - si la jante présente des dommages apparents, le dégonflage est un préalable à la dépose de l’ensemble monté.

Préparation au Montage

1) Avant montage il faut s’assurer de la compatibilité entre la jante, le pneu et la chambre à air.

Vérifier que :

  • le pneu convient au véhicule ou à l’engin
  • le diamètre au "seat" de la jante correspond au diamètre au "seat" du pneu à monter (Exemple : Enveloppe 18.4 R 30 Jante : DW16L x 30)
  • le montage du pneu est autorisé sur cette jante (voir caractéristiques dans la documentation du Manufacturier)

Attention : Il existe des jantes avec des diamètres au seat de 15.3", ne jamais monter sur ces jantes des pneumatiques de 15". De même pour les jantes de diamètre de 16.1" et de 16.5" ; ne jamais monter des pneus de 16".

2) Avant de procéder au montage du pneu sur une jante qui a déjà été utilisée :

  • la jante doit être propre et en parfait état (ne présente aucune détérioration),
  • à défaut nettoyer correctement la jante à l’aide d’une brosse métallique. Ne jamais monter un pneu sur une jante qui présente des fissures, des déformations importantes, des amorces de rupture, des traces de réparation par soudure...

3) Si le pneu est usagé l’examiner attentivement à l’extérieur comme à l’intérieur afin de rechercher des détériorations éventuelles.

  • si il présente une détérioration ou un signe de déchéance jugé non réparable par un spécialiste, éliminer le pneumatique.

4) Pour un montage avec chambre à air, utiliser systématiquement une chambre à air neuve adaptée à la dimension du pneu, (marquage sur la chambre à air des dimensions de pneus compatibles).

Ne pas monter de chambre à air dans une jante détériorée ou réparée, ou dans une jante dont la finition ne permet pas de recevoir une chambre.

Pour un montage sans chambre à air d’un pneu Tubeless, sur jante Tubeless, il faut monter une valve Tubeless neuve, à chaque montage.

5) Employer toujours des outils en bon état, non tranchants et appropriés aux pneus et aux jantes (décolle bourrelets, leviers, machines...).

Dans le cas de pneus larges ou gros volume, nous conseillons l’utilisation d’un vérin pousse-talon ou d’un décolle bourrelets (assistance mécanique appropriée) pour le montage du deuxième talon.

Avant de procéder au montage lubrifier les sièges de jante et les bourrelets (talons) de l’enveloppe.

Appliquer une fine couche de lubrifiant sur les parties repérées sur le croquis ci-contre, sur le côté extérieur des bourrelets le lubrifiant doit monter jusqu’à 5 cm plus haut que le rebord de jante.

Utiliser uniquement des produits adaptés à cet usage et non agressifs pour le pneumatique, (exclure les produits à base d’hydrocarbures, silicones, antigel...)

Schéma, démontage du pneu agricole de la jante

Montage vertical du pneumatique sur la roue

1) Positionner la valve ou le trou de valve en bas.

2) Dans les cas où il existe un dessin de valve sur le flanc du pneu, positionner ce dessin le plus près possible de la valve ou du trou de valve de la jante.

3) Engager le pneu sur la jante de telle sorte que le premier talon du pneu vienne se positionner sur le rebord de jante. (respecter, s’il y a lieu,le sens de rotation indiqué sur le pneu par une flèche).

4) À l’aide d’un levier adapté, et, par touches successives tous les 10 cm environ :

  • faire passer le premier talon par-dessus le rebord de jante.

Une fois le premier talon passé :

  • positionner la chambre à air légèrement gonflée à l’intérieur du pneu (cas de montage avec une chambre à air),
  • fixer la valve en serrant modérément l’écrou.

Pour le deuxième talon :

  • faire passer le talon par-dessus le rebord de jante,
  • terminer à la valve.

5) Centrage du pneu, mise en place des talons

  • baisser légèrement le cric pour optimiser le centrage du pneu,
  • retirer le mécanisme intérieur de la valve,
  • gonfler lentement et faiblement pour une meilleure mise en place des talons,
  • vérifier que les talons ne pincent pas la chambre à air,
  • gonfler à 2,5 bar sans dépasser cette pression, pour assurer une bonne mise en place des talons.

Gonflage et mise en place des talons

1) Appliquer les règles de sécurité :

  • système de rétention de l’ensemble pneumatique (cage de sécurité),
  • paire de lunettes de protection,
  • chaussures de sécurité,
  • casque antibruit.

À défaut de cage ou de barre de sécurité, l’opérateur doit s’éloigner le plus possible du pneu et de la jante.

Attention : ne jamais se placer sur les trajectoires (figures 1, 2, 3) pour éviter tout risque d’accident corporel en cas d’incident.

Pour un travail dans les meilleures conditions de sécurité, utiliser un pistolet de gonflage, relié à la valve par une rallonge d’air de 3 mètres au minimum, équipé d’un système à clip côté valve, avec un manomètre étalonné et en parfait état de marche (ne jamais bloquer la poignée).

2) Veiller particulièrement :

  • que les talons soient bien placés et centrés par rapport aux rebords de jante, gonfler jusqu’à 2,5 bar sans dépasser cette pression, lors de la mise en place des talons.

Si les talons ne sont pas correctement en place :

  • dégonfler, lubrifier à nouveau et gonfler jusqu’à la pression de 2,5 bar,
  • renouveler ces opérations autant de fois que nécessaire jusqu’à la mise en place correcte des talons.
Gonflage et mise en place des talons pneu tracteur/agricole

Une fois que toutes les opérations précédentes ont été correctement effectuées :

  • remettre le mécanisme intérieur de la valve,
  • serrer l’écrou de valve, à la main,
  • gonfler à la pression de service déterminée, en fonction des échelles de charges mentionnées dans la documentation du manufacturier ou à la pression de stockage,
  • visser le bouchon de valve après toute opération de gonflage ou de contrôle de la pression, car seule cette pièce assure la propreté de la valve et son étanchéité.

En cas de montage à plat au sol, méthode que nous déconseillons du fait de l’impossibilité de voir la mise en place du talon inférieur, prendre les précautions supplémentaires suivantes :

  • Ne pas dépasser dans un premier temps la pression maximale de 0,7 bar (pour la prise d’étanchéité),
  • Relever impérativement l’ensemble pneu-jante, le placer dans une cage de sécurité ou à défaut appuyer la partie supérieure contre un mur, jamais contre une porte ou une cloison légère,
  • Respecter les consignes de gonflage relatives au montage vertical (figures 1, 2 et 3).

Remarque :

Tous les pneus radiaux utilisés à des pressions basses, imposent que leur montage soit réalisé sur des jantes de qualité.

Instructions d'utilisation gonflage pneu agricole

Mise en service

  • Pour le transport des engins (par la route, par le rail ou par bateau), nous conseillons de gonfler les pneus à 1,8 bar (26 p.s.i.) afin d’éviter des détériorations possibles du fait de certains systèmes d’arrimage.
  • À la mise en service de l’engin, les pressions doivent absolument être déterminées et réglées en fonction de la charge supportée par les pneus et des conditions réelles d’utilisation. (Voir les échelles charge/pression).

Cas particulier

Lestage des pneus avec un liquide

Dans certains cas particuliers, pour augmenter le poids adhérent ou abaisser le centre de gravité de l’ engin, en Tubeless comme en Tube Type, le lestage des pneus avec du liquide est une solution.

Les valves agricoles sont de type “air et eau” de ce fait le remplissage, à 75 % maximum (schéma 1), par du liquide (eau + antigel) est possible, (Volume à 75 % dans les pages techniques).

En hiver les températures peuvent être inférieures à 0°, utilisation obligatoire de produit antigel à base de Glycol.

Remplir de liquide la chambre à air ou le pneu Tubeless, jusqu’à hauteur de la valve (valve placée vers le haut) tout en faisant sortir l’air (Schéma 2). Le gonflage et la pression sont ajustés à l’air.

Le volume d’air assurant la pression étant faible (environ 25 % du volume) une surveillance régulière de la pression est essentielle, nous préconisons une fréquence de contrôle mensuelle.

Dans le cas de lestage liquide en Tubeless

  • Monter et mettre en place l’enveloppe, voir méthode “Gonflage et mise en place des talons” (page 33).
  • Dégonfler le pneu jusqu’à une faible pression (environ 0,5 bar).
  • Placer la valve en haut.
  • Procéder au lestage de l’enveloppe avec du liquide (eau + antigel) jusqu’à 75 % maximum tout en faisant sortir l’air (Schéma 2).
  • Terminer le gonflage à l’air et ajuster la pression.
Tubeless, schéma gonflage pneu tacteur à l'eau, lestage liquide